Régénération des plans d’eau

Régénération des plans d’eau

Une eau claire et limpide pour vos lacs urbains et vos étangs de golf, est-ce possible ? Mais avant de passer aux solutions possibles, voyons ce qui peut causer l’eutrophisation de vos plans d’eau.
 
L’eutrophisation est le processus par lequel des nutriments s'accumulent dans un milieu ou un habitat aquatique. On voit alors de plus en plus de plantes aquatiques et d’algues apparaître. C’est un phénomène naturel à l’échelle géologique mais qui se trouve fortement accéléré par le surplus des matières nutritives et des sédiments apportés par diverses activités humaines. Certains facteurs comme la température de l’eau, l’ensoleillement et les précipitations (en lessivant les sols des éléments nutritifs et fertilisants) peuvent causer la prolifération des plantes aquatiques et des algues. Cependant, l’élément principal de leur multiplication reste de loin le phosphore.
 
Principales source de phosphore:
  • Engrais domestiques (pour les pelouses, les plates-bandes, etc.)
  • Engrais agricoles (engrais chi-miques mais aussi le lisier, etc.)
  • Eaux usées (domestiques, municipales)
  • Détergents, lessives et savons
  • Coupes forestières abusives (sols mis à nu)
  • Érosion des rives
  • Rejets industriels
  • Nutriments rejetés par les agglomérations
  • Systèmes de traitement industriels (fosses septiques)
 
Les effets de l’eutrophisation sont :
  • une trop grande concentration de phosphore
  • un envasement du fond du littoral
  • une présence parfois importante d’algues ou de plantes aquatiques
  • une diminution de la transparence de l’eau
  • une carence et même parfois une absence totale d’oxygène dissout dans les parties plus profondes du plan d’eau
 
Par exemple, un étang naturel en plein bois est condamné à disparaître car sa capacité de régénération diminue avec le temps. La balance entre les apports nutritifs (feuilles mortes) et sa capacité de digestion et d’oxygénation est rompue.

Les solutions

D’après la majorité des experts, la gestion des bassins versants (bandes de protection autour des lacs, gestion des fosses septiques, etc.) n’est pas suffisante pour protéger et restaurer un plan d’eau. Une aide biologique, mécanique et physique est indispensable pour redonner une vie normale aux plans d’eau. Ces solutions peuvent être utilisées ensemble ou séparément selon les besoins. 
 

Aide biologique (micro-organisme)

Un mélange de micro-organismes composé d’une culture bactérienne non pathogène, aérobique et anaérobique (facultative). Le mélange est biologique, naturel et biodégradable. Il est non toxique pour les humains et les poissons. Il est bénéfique aux plantes et aux organismes aquatiques.
 
Le mélange de micro-organismes entre en compétition avec les algues pour les nutriments. Il restreint donc la prolifération excessive des algues, il améliore la clarté de l’eau, réduit les mauvaises odeurs et redonne à l’écosystème son équilibre naturel.
 

Aide mécanique

Nous avons mentionné qu’un des effets de l’eutrophisation est une carence et même parfois une absence totale d’oxygène. 
 
L’équipement proposé crée un courant directionnel qui permet de briser les tapis d’algues et d’oxygéner l’eau en brisant la tension en surface pour permettre le transfert d’oxygène.
 
L’agitation permet de restaurer l’écosystème aquatique et de contrôler la croissance des plantes aquatiques indésirables. Elle active la digestion des sédiments et élimine les couches de dépôts organiques. 
 
Elle améliore la qualité de l’eau et éclaircit la colonne d’eau. Un autre avantage de cette aide mécanique est la réduction de la reproduction des moustiques puisqu’ils se reproduisent habituellement dans des eaux stagnantes. La circulation d’eau créée par l’équipement diminue les zones de reproduction potentielles des moustiques.
 

Aide physique

Il est impossible de penser que nous passerons l’été sans tondre notre gazon. Il en est de même pour la gestion des plans d’eau, elle doit se faire de manière régulière. Il y a beaucoup de vie dans un plan d’eau et même s’il est traité, il continue de recevoir beaucoup de nutriments, ce qui accélère la croissance des plantes. Il est donc tout à fait normal de ramasser les plantes aquatiques qui peuvent flotter en surface.Comme nous le constatons, il existe des solutions simples, efficaces et pas nécessairement onéreuses pour le traitement des lacs urbains et des étangs. 
 
Il n’est pas nécessaire de faire des analyses sophistiquées avant de décider de traiter son plan d’eau. Lorsque le lac ou l’étang est couvert d’un tapis d’algues de 10 cm, que l’eau n’a aucune tranparence, que des odeurs nauséabondes sont perçues, il est grandement temps d’effectuer un traitement. Les résultats se verront à l’oeil nu. Aucune analyse ne sera nécessaire pour prouver l’efficacité des actions entreprises. L’eau aura retrouvé sa transparence, les odeurs désa-gréables auront disparu, la vie sera revenue.
 
Il n’est pas nécessaire non plus de connaître avec exactitude la quantité de phosphore et d’azote puisque les micro-organismes travailleront tant et aussi longtemps qu’il y aura des nutriments en excès dans le plan d’eau.
 
 

La nature fait 
vraiment bien 
les choses !