Magog : Une gestion proactive des mauvaises odeurs

Magog : Une gestion proactive des mauvaises odeurs

François Perron


Président de BioService

 

Magog (secteur Omerville) est située dans la région touristique des Cantons-de-l'Est à environ 140 km de Montréal et 245 km de la ville de Québec

 

La municipalité de Magog s’étend sur une superficie d’environ 144 kilomètres carrés et regroupe plus de 24 000 habitants, mais en saison estivale, la population dépasse les 30 000.

 

C’est en décembre 2002 que Magog fusionne avec le Canton de Magog et le Village d’Omerville, formant ainsi une ville unique. Aujourd’hui, Magog, centre de la Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, est un centre régional dynamique situé stratégiquement à trente minutes de la frontière des États-Unis. Avec le lac Memphrémagog en toile de fond, dans un décor enchanteur de montagnes qui se prolongent sur une distance de plus de 44 kilomètres jusqu’à la frontière du Vermont, la ville s’est vue décerner le titre d’Écrin des Cantons.

 

Forte d’une économie équilibrée et diversifiée, d’entreprises dans les secteurs industriel, commercial et des technologies de l’information, Magog est également un pôle touristique avec des infrastructures sportives, culturelles et récréatives.

 

Le secteur Omerville offre un environnement que recherchent les familles avec de jeunes enfants. Mais depuis 2004, des problèmes avec les installations de traitement des eaux usées situées sur la rue du Domaine ont  ralenti le développement d’Omerville parce qu’il n’est plus possible de prolonger les infrastructures existantes ce qui bloque les nouveaux projets résidentiels. Pour couronner le tout, en été, les odeurs provenant des étangs d’épuration incommodent les riverains dont certains sont situés à seulement quelques mètres des bassins. « À certaines périodes de l'année, on n'ose pas inviter les amis à souper, car ce n'est pas très agréable » explique à Radio-Canada Gérald Deslauriers, qui habite sur place depuis 2002.

 

L’un des secteurs touchés est le domaine Parc-Estrie, un site hébergeant entre autres des maisons modulaires et qui abrite environ 200 personnes ainsi qu’un camping. L'entreprise Parkbridge, propriétaire du domaine, ne peut aller de l’avant avec ses projets de développement. 

 

Des citoyens demeurant au camping et qui doivent supporter les odeurs désagréables provenant de la station, ont fait part de leur mécontentement aux élus qui l’an passé ont décidé de résoudre le problème récurrent des odeurs.

 

Traitement des odeurs


Ne pouvant résoudre le problème structurel des installations à court terme, la ville a fait appel à des spécialistes en neutralisation des odeurs ce qui a permis aux citoyens proches des étangs de passer un meilleur été. 

 

La compagnie BioService (Brossard) a été retenue pour mener à bien l’anéantissement des odeurs nauséabondes. Dans son édition du 9 janvier 2019, le Reflet du Lac notait les améliorations qu’avait permises la mise en place de ce système de neutralisation des odeurs par brumisation haute pression, une technique utilisée pour les grands espaces ouverts. Les techniciens spécialisés de BioService ont pu agir très rapidement. Il ne leur a fallu que quelques jours pour mettre en place l’équipement qui permet de pressuriser le mixte neutralisant d’odeurs et de le disperser à l’aide de buses percées au laser dans le but de créer une goutte de 10 microns. La situation s’est améliorée rapidement et les odeurs nauséabondes ont été jugulées.

 

Le système d’intervention d’urgence de BioService a été installé en périphérie des étangs. Il n’a été retiré qu’à la fin de l’automne, lorsque, les températures étant redescendues, les odeurs avaient disparu. Il sera remis en service pour l’été 2019.

 

“Les villes n’imaginent pas que les problèmes d’odeur puissent être résolus si rapidement”, explique François Perron, président de BioService. “Pourtant, avec nos équipements ultra-performants et nos spécialistes rompus aux techniques les plus sophistiquées, nous sommes à même de soulager les citoyens en un temps record. Nous sommes en affaires depuis plus de 20 ans, et nous avons eu à résoudre des centaines de cas. Nous savons exactement ce qu’il faut faire pour résoudre les problèmes d’odeurs.”

 

Chaque été de nouvelles municipalités décident de passer à l’action et de rendre la vie plus agréable à leurs concitoyens en leur permettant de passer les plus belles journées de l’année dans un environnement sans mauvaises odeurs.

 


Sources
https://www.lerefletdulac.com/2019/01/09/retro-2018-lusine-depuration-se-fait-encore-attendre/
https://www.lerefletdulac.com/2018/04/27/usine-depuration-domerville-des-projets-immobiliers-majeurs-pris-en-otage/
https://www.lerefletdulac.com/2018/04/18/usine-depuration-domerville-des-residants-en-ont-assez-dattendre/

https://www.latribune.ca/actualites/estrie-et-regions/usine-depuration--des-citoyens-domerville-inquiets-62ddfc2fbcd0eea046bfdb676f4b4956
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1092590/magog-omerville-parc-estrie-usine-epuration-eau-parkbridge
https://www.latribune.ca/actualites/estrie-et-regions/epuration-des-eaux--magog-reevaluera-ses-options-a968a8330a2c1f81dfb9e8a20abe1200

https://www.lerefletdulac.com/2017/02/18/lusine-depuration-domerville-de-magog-en-tete-de-liste-des-priorites/


 

Articles connexes

  • aucun